Favoriser la pratique de l’activité physique pour les femmes ayant un cancer du sein métastatique

Odyssea - Favoriser-la-pratique-de-l’activité-physique-pour-les-femmes-ayant-un-cancer-du-sein-métastatique---32---850---feat-~imageoptim
Information communiquée par l’entreprise de santé Pfizer

Favoriser la pratique de l’activité physique pour les femmes ayant un cancer du sein métastatique

Lutte contre la fatigue, prévention de la fonte musculaire, meilleure tolérance des traitements, amélioration de la qualité de vie… malgré ses bénéfices reconnus (¹), l’Activité Physique Adaptée (APA) reste peu prescrite et peu pratiquée, en particulier en cas de cancer métastatique.

Une étude inédite sur « Les leviers et freins à la pratique de l’activité physique adaptée chez des patients atteints de cancer métastatique » *, menée auprès d’oncologues et de patients par un comité pluridisciplinaire à l’initiative de Pfizer Oncologie (²) et de la CAMI Sport & Cancer, en collaboration avec l’AFSOS (association francophone des soins oncologiques de support) et des associations ARTuR et Patients en réseau, souligne l’intérêt, tant de la part des patients que des oncologues, à recevoir de l’information sur l’APA.

Face à ce constat Pfizer fait le point sur des initiatives qu’il soutient pour favoriser l’information et l’accès à l’activité physique adaptée pour les patients : le site La Vie Autour, la thérapie sportive avec la CAMI Sport & Cancer et l’application MyCharlotte.

Deux patients sur trois pratiquant une activité physique la jugent indispensable

L’enquête met en évidence une disparité dans la pratique de l’activité physique chez les personnes atteintes d’un cancer métastatique. S’il existe des contre-indications (fatigue extrême, anémie symptomatique, syndrome infectieux sévère…), les métastases en tant que telles n’en font pas partie si elles ne sont pas menaçantes (³), (⁴). Un bilan global est indispensable à toute prescription, incluant un bilan somatique, une évaluation du niveau d’activité physique habituel du patient, de ses capacités physiques, cognitives et sensorielles, de ses préférences et motivations, ainsi que de ses freins éventuels (¹).

Parmi les 111 patients interrogés ne pratiquant pas d’activité physique, 45 % des patients ayant un cancer métastatique ne pratiquent plus d’activité physique depuis le diagnostic de leur cancer. Les raisons médicales (fatigue, difficultés respiratoires, douleurs) constituent les principaux freins (93 %), devant les motifs personnels (51 %) comme le manque de courage (29 %) ou le fait de ne pas vouloir y aller seul (20 %). Mais si un programme d’APA était mis en place près de chez eux, même si le médecin n’en parlait pas, 46 % des patients ne pratiquant plus d’activité physique seraient prêts à s’y remettre (²). Parmi les patients pratiquant une activité physique (n=197), 2 patients sur 3 la juge indispensable. Leurs deux motivations majeures : lutter contre la fatigue et procurer un mieux-être psychologique. 83 % des patients interrogés (n=308) sont intéressés pour recevoir de l’information sur l’APA, notamment les lieux où pratiquer une activité physique adaptée et le type d’activité à privilégier.

La Vie Autour : trouver des associations d’activité physique adaptées près de chez soi

Créé par l’AFSOS (Association Francophone pour les Soins Oncologiques de Support) et Pfizer Oncologie depuis 2014, La Vie Autour est un site Internet interactif qui permet de visualiser sur une carte les associations proposant une offre en soins de support en oncologie. L’objectif : trouver les associations adaptées les plus proches du lieu de résidence. Sept grandes catégories de soins de supports sont proposées, chacune avec une fiche pratique. Celle intitulée « bouger autrement » référence les activités physiques adaptées. Une page Facebook La Vie Autour offre également aux patients et à leurs proches un espace interactif pour retrouver toutes les actualités des associations référencées sur le site, ainsi que de nombreux conseils.

Odyssea---Favoriser-la-pratique-de-l’activité-physique-pour-les-femmes-ayant-un-cancer-du-sein-métastatique---La-Vie-Autour-2--800

Des séances de thérapie sportive à distance avec la CAMI Sport & Cancer

Pour répondre aux conséquences physiques et psychologiques du confinement, notamment l’augmentation de la sédentarité et de l’isolement des patients atteints d’un cancer, la CAMI a mis en place un dispositif de téléconsultation et de vidéo de thérapie sportive. Ce dispositif à distance permet aux patients de bénéficier d’une téléconsultation avec un Praticien en Thérapie Sportive de la CAMI, de conseils et de recommandations, et de vidéos de thérapie sportive en ligne afin de maintenir une pratique physique à domicile en écartant les gestes et pratiques à risque. Pfizer soutient ce dispositif jusqu’à la fin de l’année pour permettre aux patients atteints d’un cancer métastatique de maintenir une activité physique à distance.

Odyssea---Favoriser-la-pratique-de-l’activité-physique-pour-les-femmes-ayant-un-cancer-du-sein-métastatique---Infographie-3-850

MyCharlotte : une application pour favoriser un accès personnalisé aux soins de support à domicile

L’application myCharlotte vise à favoriser la qualité de vie des patientes atteintes d’un cancer du sein grâce à la pratique d’activités physiques et « corps-esprit » et à leur accompagnement par une Patiente Partenaire à distance : une solution d’autant plus utile pour ces patientes vulnérables en cette période de crise sanitaire. Le contenu proposé sous format audio et vidéo est personnalisé en fonction du profil et des symptômes ressentis par l’utilisatrice. Tous ces exercices sont validés par les recommandations des principales associations internationales d’oncologie : l’AFSOS (Association Francophone des Soins Oncologiques de Support), l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), et la SIO (Society for Integrative Oncology). L’application est disponible gratuitement sur l’App store et le Play store. Pfizer apporte son soutien institutionnel à la mise à disposition auprès de plusieurs centres de soins d’un accompagnement digital et humain par visioconférence et messagerie par des patients partenaires et des coachs d’activité via l’application de myCharlotte pour les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique.

* Entre le 24 octobre 2019 et le 31 mars 2020, une enquête nationale, réalisée par l’institut A plus A avec un comité scientifique pluridisciplinaire à l’initiative de Pfizer Oncologie et de la CAMI Sport & Cancer, a été lancée auprès de 308 patients atteints d’un cancer métastatique (117 recrutés via l’association “CAMI Sport & Santé”, 135 via leur médecin, 56 via l’association “Patients en réseau”) et 60 oncologues. Objectifs : évaluer les connaissances de chacun en matière d’activité physique adaptée (APA), comprendre leurs motivations et leurs freins à la pratique/prescription d’une APA, et identifier les besoins couverts et non couverts. Comité composé de Thierry Bouillet (Service d’oncologie médicale, Hôpital Avicenne, APHP ) , Florence Joly (Département d’oncologie médicale, Centre François Baclesse, Caen), Mahasti Saghatchian (Pôle oncologie, Unité de sénologie, Hôpital Américain de Paris), Laure Gueroult-Accolas (Association Patients en Réseau), Jean Marc Tahar (Association ARTuR ) Ivan Krakowski (AFSOS).
PP-ONC-FRA-1158

Sources bibliographiques
1. Bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer des connaissances scientifiques aux repères pratiques / Synthèse. Institut National du Cancer. Mars 2017. Consulté le 23 juillet 2020
2. Etude menée entre le 24 octobre 2019 et le 31 mars 2020, auprès de 60 oncologues médicaux (dont 50% avec une activité majoritaire dans la prise en charge du cancer du sein) ont été interrogés via un questionnaire papier. En parallèle, 308 patients recrutés, par leur oncologue (n=135) ou par les associations partenaires (n= 173) ont complété un questionnaire « en miroir », administré par papier ou internet. Comité scientifique composé de Thierry Bouillet, d’Ivan Krakowski, Florence Joly, Mahasti Saghatchian, Laure Guéroult-Accolas et Jean-Marc Tahar.
3. Heywood R, McCarthy AL, Skinner TL. Efficacy of Exercise Interventions in Patients With Advanced Cancer: A Systematic Review. Consulté le 23 juillet 2020
4. Heywood R, McCarthy AL, Skinner TL. Safety and feasibility of exercise interventions in patients with advanced cancer: a systematic review. Consulté le 23 juillet 2020